Magasins : comment faire face au courant du zéro déchets ?

Actualités des entreprises
Magasins : comment faire face au courant du zéro déchets ?

En France, selon l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie, c'est à peu près 354 kg de déchets par personne qui sont produits et jetés. La cause aux emballages de tous les produits dans les magasins. Emballages servant pour la plupart du temps à la conservation, et surtout lors de la vente aux consommateurs.

Pour faire face au courant du zéro déchet, beaucoup de magasins commencent à adopter une nouvelle manière de voir les choses en optant pour divers choix portant sur la réduction de déchet.

Boutique ou achat en vrac

Cette façon écoresponsable prend de plus en plus d'ampleur depuis quelques années, même si cette pratique existe depuis bien longtemps. C'est la réduction des déchets et le gaspillage alimentaire que prône cette méthode. De plus en plus de boutiques et de magasins ont commencé à se spécialiser dans cette pratique.

Quelques avantages du vrac

Acheter en vrac a certains avantages non négligeables comme le fait d'aller faire les courses avec ses propres emballages. Cela évite au magasin d'avoir à fournir un autre emballage qui constituera un déchet supplémentaire.

De la même manière en n'achetant que le strict minimum dont on a besoin on évite le gaspillage de nourriture. Qu'on ne s'y trompe pas, les magasins en vrac proposent autant de produits qu'un magasin ordinaire. On y trouve presque tout, du chocolat en passant par les céréales, la plupart des légumineux et même les bonbons.

Le vrac pas toujours moins cher

Il est vrai que la méthode du vrac permet de réduire considérablement les déchets que nous générons au quotidien et évite le gaspillage inutile de nourriture. Pour autant, même si la plupart des produits proposés sont relativement moins chers, cela ne s'applique pas partout.

Si la tendance veut que le prix des épices soit moins élevé, ce n'est pas le cas des céréales qui ont quasiment les mêmes valeurs que dans un magasin ordinaire. Par contre, le prix des pâtes alimentaires est beaucoup plus élevé que celui d'une épicerie.

Acheter les produits en vrac s'inscrit dans le courant du zéro déchet, mais pour autant cela ne permet pas de faire des économies conséquentes. Du moins sur le court terme, mais plus un geste pour protéger l'environnement.

L'astuce de certains magasins

Certains magasins pour faire face au courant du zéro déchet et éviter que des milliers de tonnes de déchets ne se retrouvent pas dans la nature, s'engagent de plus en plus pour trouver des solutions vertes. Les sachets en plastiques sont remplacés par des versions biodégradables ou des plastiques recyclés. D'autres sensibilisent et incitent leurs clientèles sur l'utilisation des sacs réutilisables à volonté.

Dans certains magasins, ce sont les emballages en papier recyclé issus des forêts gérées de façon écoresponsable. Certaines grandes surfaces ou grands distributeurs vont jusqu'à décider de ne plus proposer de la vaisselle et de la paille en plastique à l'exemple des grandes marques comme Carrefour ou Leclerc.

Un geste fort qui marque l'engagement des magasins à suivre le mouvement zéro déchet dans le but de préserver le monde que nous devons léguer à nos enfants.